Les femmes aussi savent bricoler

Cliquez pour valider votre note!
[Total: 1 Average: 5]

Le bricolage n’est plus l’apanage des hommes. Aujourd’hui les femmes n’ont plus peur de prendre les choses en main. Et les magasins de bricolages n’ont pas laissé passer la bonne occasion de rafler ce nouveau marché.

 

Les préjugés ont la vie dure

 

Il y a encore 20 ans, les femmes n’étaient pas à l’aise dans les magasins de bricolage spécialisés, elles ne se sentaient pas légitimes. Les vidéos d’Alain Chabat ont elles amélioré ou aggravé la donne ? Dans le style des calendriers Stihl… les femmes ont-elles pris les outils en main à leur propre profit ?

 

Toujours est-il qu’aujourd’hui, il est beaucoup plus habituel de voir une femme dans un magasin de bricolage, puisqu’un bricoleur sur deux est une femme.

Et elles sont particulièrement motivées, car elles bricolent autant par nécessité que par volonté : se débrouiller seule, faire des économies et améliorer leur habitat sont leurs objectifs premiers. Pour les femmes, c’est devenu une évidence : c’est plus simple de le faire soi-même que de demander de l’aide à un proche.

 

Un outillage conçu pour les femmes

 

L’outillage portatif s’est grandement allégé. Mais certains petits malins on découvert un nouveau marché : les outils spécialement conçus pour les femmes. Cet équipement très girly et dont le look n’est pas vraiment utile en soi est très déroutant. Mais si ces gadgets permettent à certaines de s’approprier le matériel de bricolage et de faire des travaux chez elles, pourquoi pas.

A titre d’exemple, la Visseuse IXO Swarovski de Bosch, au doux prix de 300 € et incrustée de 700 cristaux, est légère et multifonction.
La société Pinktoolbelts quant à elle, propose des outils et du matériel de bricolage customisé pour les filles. Faut-il en rire ou en pleurer ? Je vous laisse vous faire votre avis.
Pour les femmes qui veulent bricoler, une bonne boite à outils classique bien fournie suffira amplement.

La mise en œuvre des matériaux est beaucoup plus accessible

 

Après le prêt-à-porter, nous voici entrés dans l’ère du prêt-à-poser. C’est à faire râler les vieux artisans, mais les matériaux ont été repensé pour que chaque bricoleur puisse faire les choses lui-même. Aujourd’hui, les hommes comme les femmes bénéficient de matériaux spécialement conçus pour une mise en œuvre simple et rapide : les receveurs de douche et les joints de carrelage en sont un bon exemple. C’est au détriment des tournemains et des savoirs faire, mais puisque les industriels et les consommateurs s’y retrouvent, même les artisans ce sont mis au pas du prêt-à-poser.

Le prix des matériaux augmente, mais les consommateurs s’y retrouvent puisque le faisant eux-même, ils ne paient pas la main d’œuvre.

 

Pour celles qui hésitent encore…

 

Toutes les femmes ne sont pas égales face au bricolage et certaines manquent cruellement de confiance. Pour elles, des femmes entrepreneurs ont crée du coaching bricolage pour prendre confiance et s’épanouir dans un rôle qui n’était jusque là par attendu des femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *