financer ses travaus de construction

Comment financer ses travaux ?

Cliquez pour valider votre note!
[Total: 3 Average: 5]

Crédit immobilier, prêt à taux zéro, prêt développement durable… il existe actuellement plusieurs types de crédit bancaire et aides de l’État pour financer des travaux de rénovation ou de décoration. Le choix de chaque solution dépend toutefois de nombreux critères tels que la nature et le nombre des travaux à entreprendre, le budget souhaité ou encore la modalité de paiement. Découvrez nos conseils pour vous aider à trouver l’offre la plus adaptée à vos besoins.

Le crédit immobilier : une solution adaptée aux travaux lourds

Pour financer des travaux plus importants, à l’exception de ceux liés aux performances énergétiques, la souscription d’un crédit immobilier s’avère une solution intéressante. Il est d’autant plus vrai avec le taux d’emprunt qui est à son plus bas historique au cours de ces huit derniers mois.

Néanmoins, il faut souligner que depuis le 1er juillet 2016, le prêt immobilier est soumis à deux nouvelles conditions :

  • Il doit être accompagné d’un crédit destiné à financer l’achat d’un bien qui bénéficiera des travaux
  • Il doit être garanti par un cautionnement ou une hypothèque

Bon à savoir : pour bénéficier d’un montant illimité, sauf par votre capacité d’emprunt, ainsi que de taux plus avantageux, la souscription d’un prêt immobilier doit être accompagnée de celle d’une assurance emprunteur et de garanties éventuelles telles que caution, hypothèque…

Le crédit à la consommation : idéale pour les travaux intermédiaires

Contrairement à certaines idées reçues, le crédit à la consommation peut financer tous types de projet, y compris les travaux. Bien qu’ils soient facilement accessibles, sans condition (sauf de ressources) ni de garanties (caution, hypothèque), leurs taux sont plus élevés que ceux des crédits immobiliers. Le taux effectif global (TAEG) pour ce type de crédit varie entre 2,49% et 4,40%, soit en moyenne 2,96%.

Nombreuses sont actuellement les banques qui intègrent des « crédits travaux » à leur offre de prêts à la consommation. Ceux-ci ont l’avantage de vous permettre de réaliser rapidement des travaux d’amélioration, de rénovation ou de réaménagement de votre habitation.

Bon à savoir : le crédit à la consommation est conseillé pour financer des travaux à coût modéré dont la durée de remboursement est relativement courte.

Pour financer votre projet à l’aide d’un crédit à la consommation, n’hésitez pas à consulter les offres des banques en ligne en la matière sur des comparateurs de crédit à la consommation.

Quid des crédits dédiés aux travaux de rénovation énergétique ?

Dans le cadre de la protection de l’environnement, le gouvernement incite les ménages à effectuer des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur habitation. On distingue trois principales solutions, dont l’éco-prêt à taux zéro, le PDD et le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

L’Eco-prêt à taux zéro

Accordé sans condition de ressources, l’éco PTZ permet de financer deux ou trois types de travaux d’éco-rénovation. Il s’adresse aux propriétaires bailleurs ou occupants souhaitant effectuer l’un des travaux suivant :

  • Isolation de la toiture ;
  • Isolation des murs extérieurs ;
  • Remplacement des fenêtres, portes et portes-fenêtres extérieures
  • Pose d’appareils de chauffage fonctionnant grâce à une source d’énergie renouvelable ;
  • Remplacement ou installation de dispositifs de chauffage : associés le cas échéant à des appareils de ventilation performants ;
  • Remplacement ou installation de systèmes de production d’eau chaude sanitaire performants, utilisant une source d’énergie renouvelable.

En optant pour un bouquet de travaux (deux minimums et trois maxi), vous bénéficierez d’un financement de 20 000 euros pour deux opérations de rénovation énergétique et de 30 000 euros pour trois actions. Ce dernier est aussi valable pour l’option « performance énergétique globale ».

Bon à savoir : pouvant être souscrit sans frais de dossier, l’éco-PTZ est remboursable sur 39 et 180 mois, sachant que les travaux doivent être effectués dans les 2 ans suivant l’octroi du crédit.

Le Prêt Développement Durable (PDD)

Les conditions d’octroi du PDD sont identiques à celles de l’éco-PTZ, sauf que ce crédit ne permet de financier qu’un seul type de travaux. De plus, le montant de financement est limité à 21 500 euros et les taux d’emprunt oscillent entre 3,25% et 3,60%.

Comme pour l’éco-PZT, l’emprunteur devra fournir toutes les factures relatives aux travaux à sa banque à l’issue du chantier. Il bénéficie entre autres de conditions d’utilisation souples : pas d’assurance emprunteur, aménagement du remboursement (remboursement anticipé sans pénalités, mensualités).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Cette solution de financement de travaux de rénovation énergétique permet de déduire de l’impôt sur le revenu jusqu’à 30% des dépenses relatives à l’achat d’équipements et/ou à la main d’œuvre. Le montant est limité à 8 000 euros par personne, avec une majoration de 400 euros supplémentaires par personne à charge.

Sont éligibles au CITE les travaux d’isolation suivants :

  • Isolation thermique des toitures ;
  • Isolation des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur ;
  • Isolation des murs donnant sur l’extérieur ;
  • Isolation thermique des planchers bas ;
  • Pose d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • Installation d’appareils de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • Remplacement, régulation ou pose de dispositifs de chauffage, le cas échéant associés à des équipements de ventilation économiques et performants, ou de production d’eau chaude sanitaire ;
  • Systèmes permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire ;
  • Programmation et régulation du chauffage ;
  • Réalisation d’un DPE (diagnostic de performance énergétique) ;
  • Raccordement à un réseau de chaleur ;
  • Pose d’une borne de recharge de véhicule électrique.

Le CITE est accessible aux locataires comme aux propriétaires occupants. Pour pouvoir en bénéficier, il faudra faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour effectuer les travaux.

Pour plus d’informations concernant les aides financières dédiées à la rénovation de votre habitation, n’hésitez pas à visiter le site https://www.ademe.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *