bol de graines

Comment constituer une grainothèque ?

C’est quoi une grainothèque ? Si vous vous intéressez à la permaculture ou au jardinage bio, vous avez déjà probablement entendu parler de la fameuse grainothèque, sorte de bibliothèque pour graines et semences. À la mode depuis quelques années, certaines médiathèques ont installé des petites grainothèques dans leur locaux? Cette initiative, au delà de son aspect pratique, est en effet un acte culturel : préserver la biodiversité et maintenir des espèces locales et anciennes. Construire une bibliothèque de graines chez soi, rien de plus simple. Nous vous donnons quelques idées diy pour stocker vos semences potagères, pour votre propre jardin ou pour offrir.

Pourquoi faire une grainothèque ? Pour qui ?

Si certains passionnés du jardinage souhaitent installer une grainothèque chez eux, le principe de la bibliothèque de graine est avant tout le partage. Le principe est simple : mettre à disposition et récupérer des semences potagères ou florales. Pour qui ? Pour tout le monde ! Les grainothèques en place dans les médiathèques permettent à chacun de découvrir des fruits et légumes oubliés, ou de déposer ses excédents pour ceux qui en auraient besoin. Pourquoi ne pas proposer d’installer une grainothèque dans une commune rurale, une école ou dans un quartier qui a mis à la disposition de ses habitants des jardins partagés ? Ces stocks de semences sont des sortes de bourses aux graines, des lieux de partage où les gens se rencontrent pour échanger sur leur passion et sur le plaisir de cultiver des plantes vivrières.

La petite grainothèque partagée de A à Z

La structure d’une grainothèque est très simple à mettre en œuvre : un classeur ou une simple boite avec des enveloppe suffira. Les plus bricoleurs pourront détourner un meuble à tiroirs et le customiser pour en faire un bel objet de rangement. Il suffit d’étiqueter chaque lot de semences avec le nom de la variété, le nom du récoltant, la date de la récolte, et pourquoi pas une petite photo ou une description de la plante (très pédagogique).

Attention : si vous souhaitez constituer un conservatoire de graines, il est toutefois conseillé de stocker vos semences dans un congélateur. Pensez à cet aspect de la gestion des stocks.

Le plus long travail pour constituer une grainothèque sera de collecter les différents stocks de graine et d’en vérifier la qualité (éviter les hybrides F1, vérifier qu’aucun insecte pourrait contaminer l’ensemble des lots, etc.). En effet, peu de personnes sont familiarisés à la production de semences : il sera peut-être nécessaire de prévoir des cessions de formation et de faire un appel large à tous les maraîchers et jardinier des environs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *